B. Engagement

Un engagement politique de haut niveau est indispensable, non seulement pour le lancement du processus de la SNDS ou pour le financement, mais aussi pour accroître l’utilisation de l’information statistique pour la politique et la prise de décision. Le leadership au niveau politique sera nécessaire tout au long de la phase d’élaboration mais aussi durant la mise en œuvre. Il sera également nécessaire de s’assurer que toutes les grandes décisions sont endossées à ce même niveau. Le problème le plus délicat sera d’obtenir un engagement politique durable. 

 

 

 

UN SOUTIEN POLITIQUE EST NECESSAIRE
Pour que la SNDS soit « soutenue par un appui politique, dirigée et prise en main par le pays » (cf. 2. COMPRÉHENSION) un engagement durable de haut niveau est nécessaire. Toutefois, même si l’importance de la prise en main par le pays et le leadership dans le processus de la SNDS sont reconnus, certains pays ont élaboré leur SNDS sans prendre en compte le programme global de développement et les priorités de la nation. Dans certains cas, la SNDS a été préparée par l’Institut National de Statistiques (INS) en faisant l’économie d’une large consultation. L’instabilité politique, le turnover élevé des personnels à tous les niveaux, et la difficulté à gérer les relations hiérarchiques sont autant de facteurs qui rendent difficile l’obtention d’un engagement politique durable dans les pays en développement. 

Il n’en reste pas moins que l’engagement officiel à lancer le processus d’élaboration d’une SNDS est la première étape d’un processus permanent d’engagement sur l’ensemble du cycle de la SNDS. Une fois que les autorités nationales ont reconnu la nécessité d’élaborer une stratégie, il importe que leurs engagements soient fortement relayés aux niveaux politiques élevés par une communication et une politique de promotion efficaces. La SNDS doit bénéficier du soutien et de l’engagement des responsables politiques, et être défendue par les hauts fonctionnaires nationaux dès le départ (cf. D. PROMOTION ; A. MANAGEMENT). 
 
Au cours de chaque phase importante de l’élaboration de la SNDS elle-même, l'ensemble des grandes décisions et des rapports doivent être approuvés à un niveau politique élevé (cf. 3.PRÉPARATION) du gouvernment. Souvent, les documents ont été rédigés par des consultants, et c’est seulement plus tard que le soutien de haut niveau a été demandé. Il est donc extrêmement difficile, voire impossible, de parvenir au consensus et les efforts initiaux sont ainsi perdus : d’où la nécessité de prendre le temps de lancer un processus véritablement inclusif et participatif, et dirigé et pris en main par le pays. Par ailleurs, lorsque la préparation d’une SNDS vient du gouvernement lui-même et que le processus bénéficie d’un mandat clair, une démarche systémique, ne se limitant pas au seul INS, est souvent plus facile à mener.
 
Si la SNDS ne bénéficie pas d’un engagement durable de haut niveau lors de sa mise en œuvre, la tendance consistera à mener des activités isolées, financées par les donateurs et en conformité avec leurs besoins, mais ne correspondant pas nécessairement aux besoins du pays et aux priorités statistiques définies par la SNDS. A l’évidence, cela n’empêche pas le pays de rechercher une assistance, notamment technique, pour l’élaboration puis la mise en œuvre des stratégies. Au reste, ce type de soutien aura souvent un rôle important à jouer. En outre, le fait d’attirer l’attention de la communauté des donateurs à un stade précoce augmente les chances de succès et la probabilité d’obtenir aussi un engagement des donateurs.
 
 
Dans la pratique
 
Qui et quand
Dès le départ du processus, un engagement politique de haut niveau peut être apporté explicitement à travers une décision prise par le Conseil des ministres, par le ministre en charge de la statistique ou par voie parlementaire, selon la situation du pays. Cet engagement montrera la volonté du pays d’utiliser les statistiques pour la politique et pour la prise de décision et renforcera la crédibilité du processus de la SNDS aux yeux de toutes les parties prenantes.   

L’engagement officiel doit être entretenu tout au long du processus et au-delà, idéalement renouvelé (ex. : déclaration publique) et il doit transparaître dans l’implication des plus hautes autorités et dans leur approbation des principaux rapports aux différentes étapes.   

Comment
Pour que la décision officielle soit prise, certains travaux préalables de promotion sont nécessaires : une réunion avec le gouvernement peut être organisée par l’INS ou par d’autres autorités de haut niveau au sein du Système Statistique National (SSN), afin de réitérer l’importance d'un SSN permettant de satisfaire les besoins nationaux en statistiques. Ce processus doit aboutir à la préparation d’un document qui servira de base à la décision à endosser.

Il convient de mettre en place des mécanismes de recherche de consensus et des processus consultatifs clairs. Un travail de promotion doit être accompli pour entretenir le soutien politique et l’appropriation par le pays et continuer à susciter l’engagement et les partenariats tout au long du processus, notamment lors de la mise en œuvre. On doit également profiter de toute occasion donnée au gouvernement de réitérer son engagement tout au long du processus de la SNDS et au-delà. Il est primordial que les statistiques soient reconnues comme une ressource clé et l'une des priorités dans le processus de développement lors de la préparation de nouvelles stratégies de développement.