Preparing > Feuille de route

ÉLABORATION DE LA FEUILLE DE ROUTE

Concept de feuille de route

On ne saurait trop insister sur le fait que la réussite du processus de la SNDS dépend d’une bonne anticipation. Il est donc essentiel que, dans le cadre de la phase préliminaire du processus de la SNDS, une  feuille de route  soit élaborée, documentée, et agréée par les principales parties prenantes. Il s’agit d’un document de référence pour tous les acteurs impliqués dans l’élaboration d’une SNDS.

La feuille de route décrit l’organisation des travaux, identifie les activités spécifiques à mener, et fixe un calendrier et les ressources nécessaires pour produire la stratégie. La qualité de la feuille de route a donc un impact sur la qualité du processus d’élaboration de la SNDS.


La feuille de route aide à répondre à un certain nombre de questions, à savoir :

  • Comment s'assurer que la stratégie répond bien aux objectifs de développement national et que le pays se l'approprie ? Quels produits seront délivrés et quand ?
  • Comment aboutir efficacement à l'adoption de la stratégie ?
  • Quel est le calendrier ?
  • Qui seront les principaux acteurs ?
  • Comment s’assurer que la stratégie est aisée à être mise en œuvre ?
  • Quels seront les mécanismes de soutien politique, d’agrément et de reporting ?
  • Notre pays dispose-t-il des capacités et des compétences nécessaires pour se charger de cette tâche ou avons-nous besoin d’assistance ? Dans ce cas, sous quelle forme : assistance financière et/ou technique et d’où proviendra-t-elle ?

 

La feuille de route doit obéir à une série de principes :

  • Le processus doit être participatif et inclusif (impliquant les représentants des principaux utilisateurs) et créer un consensus.
  • L’ensemble des principales options choisies sont endossées au plus haut niveau politique.
  • Il résulte de la succession d’une série d’étapes logiques.
  • Il prend en compte les conditions particulières du pays.
  • Il intègre l'ensemble de la production officielle de statistique du pays (le SSN tout entier).
  • Il sensibilise le personnel statistique à des modes de communication plus efficaces avec les utilisateurs de données ; aux normes, concepts et cadres statistiques internationaux ; et aux expériences, notamment aux évolutions qui se produisent dans les autres pays, notamment les pays de la même sous-région ou région.

La cartographie du processus d’élaboration de la stratégie fixera les étapes et les processus principaux, définissant tout particulièrement comment et quand seront obtenus les engagements politique et financier pour mettre en œuvre la SNDS. À ce stade, il importera d’impliquer les donateurs potentiels afin que la SNDS puisse servir de cadre de cohérence pour l’assistance multilatérale et bilatérale.
Il conviendra de tirer le meilleur parti possible du processus pour assurer la promotion des statistiques (cf. PROMOTION), notamment auprès des responsables politiques, des décideurs, et partenaires du développement

 

Modèle de feuille de route

La structure globale proposée (cf. modèle détaillé en annexe) d’une feuille de route se présente comme suit :

  1. Introduction (Contexte général, Description du SSN existant, Justification de la SNDS)
    L’introduction comporte une présentation globale du pays aux niveaux politique, social, et économique ; un rappel des dates les plus importantes (élections politiques, dates spécifiques en termes de politiques de développement), une description globale du SSN (mais pas un diagnostic complet) ; quel a été le cheminement qui a conduit à la décision de lancer une SNDS ; les méthodes et domaines existants de coopération avec les partenaires techniques et financiers (existence de partenariats nationaux par exemple).
  2. Objectifs de la feuille de route
    Ce bref chapitre expliquera les objectifs que la feuille de route doit atteindre : préparation de la SNDS, définition de l’organisation à mettre en place, démarches à suivre et calendrier, répartition des rôles, ressources à mobiliser, et identification des sources de financement.
  3. Résultats attendus
    Il s’agit principalement d’une SNDS finale, acceptée et applicable, ayant été chiffrée, que les principaux acteurs s'approprient, et prête à être endossée et approuvée au plus haut niveau politique. Les résultats intermédiaires consistent en une série de rapports : sur l’évaluation, sur les stratégies et plans d’action qui devront également être endossés officiellement. Il sera important de déterminer la manière dont la validation sera organisée : dans le cadre d’un atelier ou d’une commission spécifique, durant une réunion du Conseil national, à travers un conseil des ministres.
  4. Formulation dans le contexte des programmes de développement existants
    Il s’agit de définir comment le pays intégrera l’élaboration de la SNDS dans le contexte des politiques nationales de développement, en se concentrant principalement sur les stratégies de réduction de la pauvreté, les OMD et les Objectifs de développement pour l'après-2015, et comment le processus de la SNDS prendra en compte les calendriers et les programmes politiques et budgétaires. Il convient d’identifier le cadre significatif de développement politique sur lequel doit être arrimée la SNDS.
  5. Organisation et répartition des rôles
    Cette partie décrira le groupe d'intérêt proposé déjà endossé.
  6. Tâches et calendrier
    Ce chapitre consiste à décrire les différentes étapes de l’élaboration de la SNDS, notamment les activités, les modalités, et les rapports prévus ; les processus d’endossement et de validation ; les ateliers à organiser ; les responsabilités ; la mobilisation des ressources. En règle générale, 5 étapes sont proposées : Tâches préliminaires, Évaluation, Vision-Mission-Stratégies ; Plans d’action ; Finalisation du document et mise en œuvre de la SNDS. Un calendrier des activités peut venir compléter ce chapitre.
  7. Budget, ressources et contributions pour l’élaboration de la SNDS
    Les ressources nécessaires à l’élaboration de la stratégie devront être identifiées et estimées. La palette d’activités à chiffrer peut comprendre les éléments suivants : aspects logistiques (coût des ateliers), dépenses du secrétariat, dépenses du coordinateur national, coûts de fonctionnement des comités, frais de consultation (plus frais de déplacement s’il s’agit de consultants internationaux), diffusion des documents, etc. Les sources de financement devront être identifiées (sources nationales et partenaires techniques et financiers) et les instruments financiers externes (tels que le TFSCB) doivent être mobilisés très tôt. Les contributions en nature doivent également être mentionnées.
  8. Mécanismes de surveillance et de révision
    Il importera d’établir clairement quels seront les mécanismes envisagés : examens annuels permettant la préparation des prochains plans d’action détaillés, activités de reprogrammation le cas échéant, participation à la mobilisation du financement (inscription dans les budgets nationaux) et renforcement des liens avec les objectifs du développement.
  9. Annexes

 

 

Dans la pratique

Qui et quand
Idéalement, la feuille de route doit être rédigée par une équipe nationale conduite par le coordinateur de la SNDS et placée sous la responsabilité du Comité directeur de la SNDS. Il sera possible de solliciter l’assistance d’un consultant (national ou international). Il est fortement recommandé que ce premier processus soit contrôlé entièrement par le pays, même s’il nécessite l’expertise de personnes ayant une expérience de l’élaboration et/ou de la mise en œuvre d’une SNDS dans des pays similaires.


Comment

L’élaboration de la feuille de route nécessitera une bonne connaissance du Système Statistique National existant et une bonne compréhension des politiques de développement existantes du pays. Son élaboration doit le plus possible procéder d’une approche inclusive et participative, ce qui implique l’organisation de réunions avec les parties prenantes et les partenaires techniques et financiers.
 
Les principaux éléments proposés pour ce processus d’élaboration sont les suivants :

  • Réunion d’information avec les principales parties prenantes au début du processus (organisée en général par l’Institut national de statistique).
  • Élaboration du document lui-même de la feuille de route (avec la possibilité de bénéficier des approches existantes dans les autres pays).
  • Organisation, le cas échéant, de brèves réunions bilatérales avec les parties prenantes importantes pour finaliser les propositions sur les groupes d'intérêt et les Comités de travail sectoriels.
  • Rédaction du budget pour l’élaboration et l’identification des sources potentielles de financement de ce processus (budget national, ressources externes telles que le TFSCB ou autres) (BUDGÉTISATION-FINANCEMENT).
  • Présentation du projet de feuille de route aux parties prenantes.
  • Préparation de la feuille de route finale.

 

Endossement de la feuille de route

La décision d'élaborer un SNDS ayant déjà été prise officiellement, la même autorité aura à donner son agrément à la feuille de route. L'accord peut prendre la forme d'un document d'approbation ou d'un avis de non objection.

A ce stade l'accord des donateurs étant déjà acquis, l'adoption de la feuille de route doit être largement diffusée car de nombreuses parties prenantes sont concernées.