Nouvelles grandes problématiques sur les SNDS

Nouvelles grandes problématiques sur les SNDS

Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et le débat sur la révolution des données ont mis en évidence le besoin de modernisation de nombreux aspects des systèmes de statistique , qu’il conviendrait d’intégrer aux NSDS révisées ou nouvellement élaborées. Ces nouvelles problématiques sont prises en compte dans différentes sections des Lignes directrices sur les SNDS (voir ci-dessous).

Production

  • Les SNDS doivent prévoir la production pérenne d’indicateurs relatifs aux ODD, en lien avec le processus de développement national – voir Programme de développement durable à l’horizon 2030.
  • Le processus d’élaboration de la SNDS doit inclure un processus de calcul des coûts solide et fiable, fondé sur des informations propres au pays concerné. La calcul des coûts de la SNDS doit prendre en compte la production des indicateurs relatifs aux ODD – voir ADAPT.
  • Idéalement, les SNDS doivent aider les systèmes statistiques nationaux à améliorer leurs processus de données existants, à intégrer de nouvelles sources de données et à établir de nouveaux partenariats dans le domaine de la statistique – voir La révolution des données.
  • Les SNDS doivent prendre en compte et favoriser la coopération régionale en matière de statistique – voir Stratégies infranationales de développement de la statistique.
  • Les SNDS doivent soutenir le développement des statistiques infranationales pour permettre une meilleure ventilation des données – voir Stratégies infranationales de développement de la statistique

Diffusion et utilisation

  • Les SNDS doivent aider les systèmes statistiques nationaux à adopter de nouveaux outils informatiques de production et de diffusion des données. Cela passe notamment par des concepts de visualisation et une optimisation de l’utilisation des plates-formes et des normes permettant d’accélérer la diffusion de données - voir Diffusion des données.
  • Les SNDS doivent permettre aux SSN d’atteindre plus facilement les utilisateurs– responsables politiques, universités, journalistes, secteur privé, citoyens, etc. – voir Évaluation.
  • Les SNDS doivent aider les gouvernements qui souhaitent ouvrir l’accès à leurs données tout en maîtrisant et atténuant les risques inhérents à cette démarche – voir Données ouvertes.

Certaines questions, telles que le besoin de développement de nouvelles compétences (par ex. chercheurs en données) dans le cadre des stratégies en matière de ressources humaines des ONS, l’augmentation du rythme des innovations au sein du SSN ou encore la promotion de la maîtrise des données au niveau national, font l’objet d’un traitement séparé ou sont déjà abordées dans les Lignes directrices 2.3. Elles seront approfondies dans la version 2.4 prévue pour 2018 (les Lignes directrices sur les SNDS sont mises à jour chaque année l’objectif étant que les pays puissent intégrer à leur SNDS les dernières innovations et évolutions observées au niveau international dans le domaine de la statistique et du renforcement des capacités en la matière).

(1) Voir Road_map_for_a_Country_led_Data_Revolution